ASSOCIATION DU JARDIN BOTANIQUE DE LA ROCHE FAUCONNIÈRE



Parc Botanique de la Roche Fauconnière
chronologie

En 1873 il ne s'agissait que du terrain entourant "le manoir", une grande maison bourgeoise juste construite.
Sur une butte de lande balayée par les vents, son propriétaire a dû se préoccuper des choix de végétaux les plus appropriés. Ensuite, l'intérêt pour la nature et les découvertes botaniques de la fin du XIXe ont porté les propriétaires successifs vers des plantations de plus en plus botaniques.
La passion et la compétence du collectionneur ont fait le reste.


Cette chronologie sur 150 ans,  de 1868 à 2018,  n'a d'utilité que d'indiquer les jalons de cette formidable histoire.

1868

Achat d'un terrain par Alfred Favier

1870-1873

Construction du manoir

Décennie 1870

Plantations d'espèces indigènes en coupe-vent

Décennie1880

Alfred Favier loue la propriété à Cecil Guerney, consul de Grande-Bretagne
Début des introductions botaniques.

1891-1895

Série d'hivers très froids, 1895 le plus rigoureux du XIXe

1905

Alfred Favier revient passer sa retraite à la Fauconnière.
A partir de cette année, plantation d'espèces rares par Léon Favier.

1916

Arrivée du jardinier Célestin Planage, commencement des collections botaniques

1918

Décès d' Alfred Favier.
Achat d'un hectare au sud et d'un autre à l'est. Suivront deux belles décennies.

1939-1944

Le manoir est réquisitionné par l'occupant.

1944-1945

Les forces alliées prennent la place. Radio Cherbourg émet depuis le parc.

1946

Charles Favier se lance dans la réfection du jardin

1961

Agrandissement d'un hectare, construction du portail "la Pernelle"

1962-1963

Cet hiver est le plus rude et le plus long du XXe, la mer gèle.

1966

Décès de Léon Favier

1971

Premier recensement : 4600 espèces

1972

Construction de la serre accolée à l'extension du manoir

1978

Inscription de 3,2 ha du jardin à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques
Décision du 8 mai 1978, arrêté du 29 décembre 1978.

1985-1987

Très forts gels chaque hiver
La tempête du 16 octobre 1987 couche 200 arbres et 500 arbustes.

1987

Achat d'un hectare de la ferme voisine

1993

Décès de Charles Favier

1997

Recensement de 5000 espèces, 6 collections sont labellisées CCVS

2008

La cession du domaine est en cours de négociation.

2009

Le  27 janvier, un incendie ravage totalement le manoir.

2009-2011

Deux fils de Charles Favier, Alain et Bernard Favier,  maintiennent l'entretien du jardin.

2011

Achat des 5,9 ha du domaine  par le Conservatoire du littoral

2013

Un incendie endommage la maison annexe au manoir
Les chutes de neige produisent de gros dégâts sur les arbres et arbustes.

2014

Création d' AJBRF le 14 mars 2014.

2015

Le 15 mars 2015, convention entre le Conservatoire du littoral et AJBRF.

2015-2017

Débroussaillage, avec dégagement des allées, sentiers, escaliers par les membres d'AJBRF et des bénévoles.

2015

En novembre, subvention ministérielle de 75 000 € octroyée à Cherbourg-en Cotentin.

2017 

En février, convention de gestion pour la restauration et l' entretien du jardin, et convention de travaux, entre le Conservatoire du littoral et la ville de Cherbourg-en-Cotentin. 

2018

Fin de la convention entre le Conservatoire du littoral et AJBRF
Convention tripartite entre le Conservatoire du littoral, la ville de Cherbourg-en-Cotentin et l'association   la cité des plantes Cherbourg-en-Cotentin.